La famille Beringhen et le domaine d'Armainvilliers- IV

Publié le 2 Juin 2006

Henri Camille de Beringhen

Il est né le 1er août 1693. Commandant du Pieton dans le Hainaut et chevalier de l'ordre de Malte.

Ses titres sont :

-  marquis d'Uxelles, comte de Plessis-Bertrand et d'Armainvilliers, baron de tenaye et d'Orme, seigneur d'Ivry, de Bussy, de Monthelie et premier écuyer du roi en 1724,  lieutenant général du gouvernement de Bourgogne, gouverneur de Châlons sur Saône, "mestre" de camp d'un régiment de cavalerie à son nom. 

Il  épouse Angélique-Sophie de Hautefort, veuve du marquis de Themines, fille de Louis-Charles de Hautefort, marquis de Surville, lieutenant général des armées du roi, et de Anne-Louise de Crevant d'Humières.

Il reçut le gouvernement des châteaux de la  Muette et du Petit -Madrid, le 20 décembre 1734.

En 1742, il quitte l'ordre de Malte, pour prendre la succession du domaine d'Armainvilliers.

 Après l'atentat d'Amiens, Louis XV pour rassurer la cour, descendit le grand escalier de Versailles appuyé sur le bras de henri-Camille de Beringhen.

TRISTE FIN

Malheureusement, accablé de dettes, iBeringhen fut obligé à la fin de l'année 1761 de cedér le comté d'Armainvilliers  au roi.

Henri-Camille de Beringhen se retira dans son château de Cormentin en Bourgogne où il décèdera le 20 février 1770 ;   par la suite il sera enterré  à Saint -Grmain  l'Auxerrois.

 

Eglise saint Germain l'Auxerrois par Monet.

 

Source bibliographique  : étude réalisée  à partir du livre de Atoine Jourdain "Un petit Village Briard - Gretz-Armainvilliers" édition Société Historique de Villiers sur Marne et de Brie française.

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Gretz Armainvilliers - la riche héritière

Repost 0
Commenter cet article