La famille Beringhen et le domaine d'Armainvilliers- III

Publié le 31 Mai 2006

Louis XIV souhaitait  faire un échange de terre avec Jacques-Louis de Beringhen. Devant les notaires du Châtelet à Paris, Beringhen s'engagea  le 21 février 1701 de laisser au roi la terre de Louveciennes avec le fief de Maubuisson et aussi la tour carrée afin de réunir le tout au domaine de Versailles contre la chatellenie de Tournan en Brie mais ausi la prévôté de Marles et autres offices de juridicatures..

En juin 1704, Beringhen put obtenir par lettres patentes le comté d'Armainvilliers avec les terres de Gretz, Tournan, Marles, Châtres et Hermières.

Il fut par la suite  nommé à la direction générale des Ponts et Chaussées avant  d'être élu membre honoraire de l'académie des Inscriptions et Belles- Lettres.  Effectivement de Berighen avait la réputation d'être un amateur très brillant des beaux-arts que Louis XIV ne se privait pas de consulter pour embellir Versailles. Jacques -Louis de Beringhen  était souvent sollicité pour remettre les récompenses aux artistes. Il mourut le 1er mai 1723 à Paris.

 Sa fameuse bibliothèque et son cabinet des estampes se trouve  conservé aujourd'hui à la Bibliothèque Nationale .

LES NEUF  ENFANTS DE JACQUES-LOUIS DE BERINGHEN ET DE MARIE D'AUMONT

- Jacques-Louis  né en 1680

Il fait parti à 16 ans de la compagnie des Mousquetaires. en 1702, il participe à la bataille de Norvège avec un régiment à son nom. Deux ans plus tard il combat comme  brigadier de cavalerie et ses exploits militaires le feront maréchal de camp.

Le 14 février 1708, il épouse marie-Louise, henriette de Beaumanoir-Lavardin, fiflle de Henri-Charles, marquis de Lavardin , chevalier des ordres du roi et de Louise-Anne de Noailles

Jacques-Louis, succède à son père dans les fonctions de premier écuyer du roi et reçoit ainsi les titres  de comte d'armainvilliers et du Plessis Bertrand, marquis de Châteauneuf. Comme son père, il sera gouverneur des citadelles de Marseille.

Il meurt le 1er décembre 1723 en laissant une fille, Marie-Louise Nicolle, religieuse en 1731 à l'abbaye de Faremoutiers.

- François-Charles né en 1691

Il hérite du comté d'Armainvilliers à la mort de son frère Jacques-Louis.

 Le 14 mai 1712, il lui a été conféré l'abbaye de Sainte-Croix de Bordeaux (ordre de saint Benoît) et la prévôté de l'église collégiale Notre dame de Pignans, diocèse de Fréjus.

 En 1718, François-Charles est docteur en théologie de la faculté de Paris. Archidiacre de Melun en l'église métropolitaine de Sens il en devient vicaire général de ce diocèse.

Député de la province de Sens, il assiste à Paris en 1723 à l'assemblée générale de France du clergé.

En 1725, il est nommé à l'évêché du Puy.

Il reçoit le 4 mars 1738, l'abbaye de Saint-Gilles dans l'évêché de N$imes et le comcté du Velay. Il se défait ainsi de la prévôté de Pignans

Les démélés entre François-Charles et la ville de Tournan

 

Au grand désespoir de la population de Tournan, François-Charles fit abattre l pour cause de vétusté, les arbres qui se trouvaient sur la place du château..

A sa mort en 1742, la terre d'Armainvilliers passa à son frère Henri-Camille.

- Anne-Marie, Madeleine,  abbesse du Pré au Mans vers 1730.  

- Louise-Charlotte, Eugénie, abbesse  de faremoutiers, décédée le 28 octobre 1726.

- Marie-Louise, mariée en 1713 à Guillaume-Alexandre,marquis de Vieux-Pont et de Sencée en Bourgogne. Il était lieutenant général des armées du roi, lieutenant pour sa majesté au pays d'aunis et gouverneur de Charlemont.

- Lydie, épouse Hubert de Courtarvel, marquis de Pézé, maréchal-général des logis de l'armée en Italie. Il est à la bataille de Parme en 1734 et à celle de Guastalla où il décède des suites de ses blessures.

- Olympe, Félicité, abbesse de faremoutiers, décède à Paris dans l'hôtel des Beringhen le 10 août 1743.

- Anne-Fare, Thérèse, mariée à Emmanuel-armand, marquis de Vassé,  brigadier des armées du roi,  en juillet 1701 

et enfin Henri-Camille né le 1er août 1693 dont nous reparlerons dans le prochain article.

(à suivre)

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Gretz Armainvilliers - la riche héritière

Repost 0
Commenter cet article