Abbatiale Notre Dame des Ardents

Publié le 16 Décembre 2006

Clovis II  ( 636-657) autorise  Fursy, jeune moine irlandais  à choisir une terre en Neustrie  pour fonder un monastère. Latinacium (Lagny en Brie)fut choisie par Fursy. C'est en 648 que le jeune moine créa trois chapelles dans ce monastère. La vie sage de ce saint et les réglements qu'il donna  à l'abbaye , soutenu par les libéralités d'Echinoald, de Clovis II et de la reine Bathilde profitèrent pleinement à cette cité qui rayonna et fut un exemple sur le plan religieux  pour de nombreux autres monastères.

 

C'est donc sur cet emplacement de l'ancien monastère  que le comte de Vermandois herbert II soutenu par le roi Hugues Capet fit  édifier cette église abbatiale.  Elle sera dédiée à saint Pierre, saint Paul et  aux saint Innocents et consacrée en 1019 par Léothéric archevêque de Sens.

En 1033, puis en 1127,  la moitié de la population est décimée par le "mal des ardents" ou encore appelé "le feu de saint Antoine". Après de ferventes prières dans la chapelle de la Vierge, le mal s'arrêta. 

De ce jour, la chapelle, puis toute l'abbatiale prit le nom  de Notre Dame des Ardents. 

 

 

Lagny, connue par les fameuses foires  instituées par les Comtes de Champagne  permit à l'abbaye d'être une des plus plus riches de France. Tous les abbés qui se succédés par la suite purent grâce à un revenu confortable entretenir et réparer à temps le monument, comme par exemple lors de l'incendie de 1184 qui ravagea le choeur.

Commencés sur un projet grandiose de reconstruction , les travaux furent stoppés pour une raison inconnue. Le choeur du XIIème et un début de transept vinrent s'ajuster sur la nef du XIIIeme qui faisait un ensemble de 110 mètres.

En 1205, Eudes, évêque de Paris salua ces nouveaux travaux en y faisant une nouvelle dédicace.

Malheureusement par la suite, l'église  fut  mal entretenue. On lui enleva les 11 travées de nef.

En 1750, le clocher que l'on peut toujours voir, ferma le côté occcidental du choeur, qui est un pur gothique champenois, qui n'est pas sans rappeler  certaines similitudes avec la cathédrale de Troyes.

   

A partir du XVIIIème, l'église abbatiale  n'avait plus sa forme en croix latine qui représente  le corps symbolique du Christ.

Aujourd'hui tous les regards se tournent vers le choeur, seul témoin vraiment préservé d'une riche époque.

(à suivre)

Le groupe "Pierre de Vies"

de l'association des amis de l'abbatiale

 vous propose des visites guidées gratuites le dimanche de 15h à 17 h le :

30 avril - 21 mai - 15 juillet.

Pour tous renseignements contacter Lucien Philbert, diacre à la paroisse.

tel : 01 60 36 02 94

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Lagny - cité d'artistes

Repost 0
Commenter cet article

lecracleur 19/12/2006 02:19

BISES DE LOIR ET CHER

Fr@n6 17/12/2006 18:26

Il est vrai que de temps à autre, il faudrait que je me prenne le temps de découvrir ce coin de Brie. Alors attendons le retour du printemps car je ne suis pas très courageux de sortir actuellement.

Marie de Mazan 18/12/2006 00:11

Si déjà j'ai réussi à donner l'envie d'aller dans ce coin de Brie... le printemps sera beau et fleuri. C'est une ville qui a beaucoup de charme e que je trouve très élégante. C'est la ville avec cette douceur de campagne.
Marie