quelques chiffres sur le domaine de Rentilly

Publié le 18 Septembre 2006

Le domaine de Rentilly, au nord de la Seine et Marne, au coeur de la ville nouvelle de Marne la Vallée, dépend de la commune de Bussy Saint Martin.

Depuis 2005, c'est 13 communes réunies au sein d'une même communauté d'agglomération : Marne-et-Gondoire

Collégien, Bussy-Saint Martin, Guermantes, Jossigny, Chanteloup en Brie, Conches sur Gondoire, Gouvernes, Saint Thinbault des Vignes, Lagny sur Marne, Dammart, Thorigny sur Marne, Pomponne et Carnetin

54 hectares, c'est la superficie du domaine de Rentilly dont 11 en site inscrit et 37 en site classé.

Superficie des bâtiments

    

1448 m2 pour le château

200 m2 pour l'orangerie

280 m2 pour le petit château

 37 m2 pour la chaufferie

1040 m2 pour les anciennes écuries

 700 m2pour les garages et dépendances

   40 m2 pour le kiosque

 

 

Historique du domaine de Rentilly

Les premières traces du domaine remontent au XVIème siècle.  C'est à cette époque que le premier château est construit. Successivement il fera l'objet d'héritages, de ventes et de beaucoup de modifications.

En 1851, Ernest André, banquier et collectionneur d'art et son épouse Nélie Jacquemart (musée Jacquemard -André) vont devenir propriétaire de ces lieux.

Le parc va être réaménagé et enrichi de 40 hectares autour du château. Deux aménagements paysages  vont naître : un agencement très "classique" avec une sucession de pièces d'eau, bordée de marronniers et de tilleuls et  de l'autre côté du château sur 18 hectares une vaste étendue engazonnée parsemée d'essences somptueuses.

Gaston Menier, industriel rachète en 1890 le domaine.et devient l'une des résidences de la famille Menier jusqu'en 1987.

D'importantes modifications pendant la période Menier sont apportées sur le patrimoine bâti. Une piscine est construite dans l'orangerie, "des bains turcs" dans lex communs et trois pavillons aux entrées principales du domaine.

Durant la seconde guerre mondiale, le château est détruit par un incendie puis reconstruit en 1954 dans un style "directoire" sur l'emprise du corps central de l'ancien château.

(documentation Isabelle Lérable)

 

 

Rédigé par Eric Cassagnol

Publié dans #Rentilly - le jardin culturel

Repost 0
Commenter cet article