DECES DE CHRISTIAN DE BARTILLAT

Publié le 24 Avril 2012

Christian de Bartillat, ami très cher nous a quitté.

En souvenir d'une belle équipée à travers la Brie,

Avec Christine,

Henri,

Pierre et Maryvonne, Michel...

 

   

L'éditeur et homme de lettres Christian de Bartillat s'est éteint

Publié le 23 avril 2012 par fc avec afp

(Photo : © Bruno Charoy / Albin Michel)

Ancien directeur de Stock, Christian de Bartillat est mort samedi 21 avril, à l’âge de 82 ans.
Ce docteur en sciences économiques et diplômé de sciences politiques, fut pendant onze ans directeur des éditions Stock, filiale d’Hachette. De 1970 à 1981, il développe la littérature étrangère, et intègre dans son catalogue des auteurs féminins telles que Karen Blixen, avec Sept contes gothiques, ou Joyce Carol Oates, avec notamment Solstice. Il a également publié l’écrivain polonais naturalisé américain, Isaac Bashevis Singer, prix Nobel de littérature 1978 ainsi qu’André Brink, Médicis étranger en 1980 pour Une saison blanche et sèche.

Il quitte Stock en 1981 après le rachat du groupe Hachette par Jean-Luc Lagardère et l’arrivée de Jean-Claude Lattès à sa direction. Il a ensuite passé quelques années aux Presses de la Cité, et fonde en 1983 Les Presses du village, installées Seine-et-Marne à Etrépilly dont il a été maire. 
Christian de Bartillat a également écrit une vingtaine d’ouvrages, dont Histoire de la noblesse française (Albin Michel, 1991) ; Voyages en Seine-et-Marne : guide historique et anecdotique (Presses du village, 1994) ; Clara Malraux : le regard d’une femme sur son siècle (Perrin, 2002) ; Madame d’outre France (Albin Michel, 2005).
Il était le père de Constance de Bartillat, qui a relancé en 2000 les éditions Bartillat (une marque créée quelques années auparavant par son père) dont le catalogue, centré sur la littérature et l’esthétique, se développe au rythme d’une vingtaine d’ouvrages par an. (revue Livres Hebdo)

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #les écrivains de la Brie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article