une famille dans les environs de Jouarre

Publié le 11 Juin 2007

 
Les enfants de Saint Authaire et Aigue :  Saint Ouen

Saint Authaire grand fonctionnaire royal sous Clothaire possédait de nombreuses terres dans les environs  de Jouarre. Cette famille est alliée à celle de Burgondofara, parentèle avec les Duc de bavière, les Agilulfings.  

 

Il  était  généreusement connu pour son hospitalité envers les pélerins  et le clergé. C'est ainsi qu'il reçut Saint Colomban à Ussy sur Marne alors  venu se réfugier en Neustrie sur invitation du roi.

 

 
   

Un traité entre le roi Clotaire II et les Lombards
Grandes Chroniques de France. Troyes, début du XVe s. Toulouse, Bibl. mun., ms. 512, f. 55v.

Clothaire II
Né en 584 - Mort en 628
Roi en 584

 

Les enfants d' Authaire et Aigue ou Aige, bénis par saint Colomban furent marqués  par la grande piété de cet homme. Ouen fera des études militaires  à la cour de Clothaire II et se liera d'amitié avec saint Eloi.

Après une dizaine d'années à la cour,  Dagobert 1er le fils et  sucesseur de Clothaire , le nomma à la chancellerie. Ses deux autres frères Adon et Radon entre temps étaient devenus moines.

L'appel de Dieu, malgré la vie joyeuse à la cour se présenta et s'intensifia au point qu'il demanda de l'aide à ses parents pour construire un monastère à Rebais. Ces terres furent données par le maire du palais Erchinoald  en 649.  Puis il ajouta  un hospice pour les pauvres et les malades. Naturellement il fit appel à saint Aile de Luxeuil pour rester dans l'esprit de saint Colomban.

 

Saint Eloi, devenu évêque de de Noyon, aida son ami après la mort de Dagobert  vers 639 et le propulsa  evêque de Rouen; Saint Ouen  encouragea de nombreuses fondations de monastères  et contribua à faire fusionner la règle irlandaise et celle de saint Benoit dans son diocèse. 

Malgrè sa lourde tâche, il continua ses fonctions à la cour  et devint le conseiller de la reine Bathilde., devenue régente du royaume de Neustrie  après la mort de son fils Clovis II en 657.

Le Maire du Palais, Ebroîn, à la majorité de  Clothaire III obligea la reine Bathilde à se retirer au monastère de Chelles. Saint Ouen démissionna de toutes ses charges à la cour  désirant faire un pélerinage à Rome  alors qu'il avait 75 ans.

C'est un royaume bien destabilisé que Saint Ouen retrouva à son retour : Clothaire III était mort et Ebroîn avait  fait monter sur le trône le troisième fils  de Clovis II : Thierry. Il s'ensuivit de graves conflits sanglants amenant  la destitution de Thierry qui fut enfermé au monastère de saint Denis.  Les nobles  eux avaient invité  Childeric II  à monter sur le trône, réunissant ainsi l'Austrasie et la Neustrie. L'unité Mérovingienne fut acquise mais hélàs  de courte durée par l'assassinat de Childeric II.

Saint Ouen se dépensa sans compter malgré ses quatre vingts ans en se  déplaçant à Cologne pour intervenir auprès de Pépin de Heristal pour une réconciliation avec le nouveau Maire de Neustrie, Waraton.

Après plus de deux de relative paix, Pépin d'Heristal s'empara du royaume de Neustrie. 

C'est au château de Clichy, que saint Ouen  en 686  rendit l'âme  Son corps fut transporté à Rouen et il y resta jusqu'en 1562, date de la destruction de son tombeau par les Calvinistes.

Bibliographies consultées :

-  Les sociétés en Europe du milieu du VIe siècle à la fin du IXe siècle - Dominique Alibert et Catherine de Firmas -SEDES (principalement page 25-26 sur l'évolution du monde Franc de Clothaire II à Pépin II de Heristal)

- Economie rurale et société dans l'Europe Franque

(VI au IXe siècle) Tome I -  Jean Pierre Devroey (principalement les pages

148 -182- 186 - 189 -213 - 222- 246 - 247 - 254-255- 274

- Ballon, Saint-Mars et Saint-Ouen ou histoire religieuse de ces trois paroisses

Auteur : Abbé Aubry

Au XIXe siècle et au début du XXe, des historiens, des érudits locaux et des amateurs éclairés se sont livrés, dans les services d'archives et sur le terrain, à des enquêtes longues et opiniâtres. Ce sont des rééditions de ces ouvrages sur l'histoire des villes et des villages que nous vous proposons aujourd'hui. édition 1853 - (note de l'éditeur)  50 euros Le Livre d'Histoire
 
MUSEE A VISITER

Musée Alfred Bonno, Chelles. -

Ce musée garde une importante collection de tissus mérovingiens et byzantins provenant de l’ancienne abbaye de Chelles fondée par sainte Bathilde, reine de France et veuve de Clovis II. La chasuble de sainte Bathilde est une pièce précieuse et l’un des très rares vêtements qui soient parvenus jusqu’à nos jours. Datant du VIIe siècle, ce vêtement de culte comporte de belles broderies évoquant des motifs d’orfèvrerie.  Renseignements : Musée de Chelles au 01.64.21.27.85.

site à consulter sur les voyages de saint Colomban

http://membres.lycos.fr/stcolomban/ 

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #L'église - les templiers en Brie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christian 13/06/2007 08:41

Bonjour Marie,
Magnifique rappel historique superbement illustré !
Amitiés et bonne journée,
Christian