Maud est en difficulté mais elle tient...

Publié le 11 Février 2007

Maud Fontenoy : "Le mât est tombé d’un seul coup"

L’Oréal Paris a démâté à 900 milles des côtes australiennes

Ce samedi 10 février vers 12h00 heures (11h00 TU), L’Oréal Paris a démâté. Maud Fontenoy est saine et sauve, à l’abri à bord de son bateau, et se trouve actuellement à 900 milles (environ 1600 km) des côtes australiennes. Elle a pu être jointe aujourd’hui vers 16h30, heure locale.

Choquée et extrêmement déçue, elle attend que le jour se lève pour faire le point sur son avarie. Toute l’équipe de L’Oréal et la Marine Nationale sont actuellement mobilisés pour réfléchir à l’éventualité de secours.

" J’étais à 7 nœuds avec une mer normale, le vent soufflait à 20-25 nœuds. Le mât est tombé d’un seul coup et s’est cassé en deux. Il est tombé à côté de moi mais j’ai pu sauter dans le cockpit et je n’ai pas été blessée. Maintenant, il y a un des morceaux qui est dans l’eau et qui tape contre la coque. Il fait nuit noire, je n’ai plus de lumière ni d’instrument de navigation. Je suis sous le choc. "

L’incident est en effet survenu à la tombée de la nuit, ne laissant que peu de temps à la navigatrice pour évaluer les dégâts et tenter de libérer son mât pour éviter qu’il ne tape contre le bateau. Une chance : la coque de L’Oréal Paris est en aluminium donc très solide.

Maud Fontenoy a d’ailleurs été en contact avec Jean Luc Van Deen Heede, l’ancien propriétaire et skipper du bateau, pour évoquer entre autre la réalisation d’un gréement de fortune.

Mais pour l’instant, la priorité est à la sécurité : " J’ai préparé mon canot de survie avec des bidons d’eau et quelques vivres. J’ai ma combinaison de survie à portée de main, prête à sauter dedans ".

Tout l’équipe de l’Oréal Paris et la Marine Nationale étudient actuellement l’éventualité de secours, mais rappelons que Maud Fontenoy est pour l’instant à l’abri dans son bateau et qu’elle n’a pas déclenché sa balise de détresse. " J’ai des nouvelles toutes les heures de ce qui se passe à terre. A l’heure où je vous parle, aucune décision n’a été prise ."

Les conditions météo sur zone - actuellement une trentaine de nœuds de vent d’ouest- vont s’améliorer confie Richard Silvani de Météo France. Le vent va progressivement faiblir et souffler ’dans le bon sens’ en passant au sud puis à l’est.

Après 119 jours de mer, Maud Fontenoy n’était plus qu’à une dizaine de jours de son arrivée dans l’Ile de la Réunion. Très déçue, elle va néanmoins attendre que le jour se lève et d’être en mesure de bien analyser la situation pour prendre une décision quant à la suite de son aventure à contre courant.

Info presse Agence Blanco Negro / www.maudfontenoy.com

Ecoutez Maud Fontenoy après le démâtage

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Maud Fontenoy- Navigatrice à Contre courant

Repost 0
Commenter cet article