22 janvier, saint Vincent

Publié le 21 Janvier 2007

S'il pleut à la saint Vincent
La grappe monte au sarment


 La région de la Brie, jusqu'à la fin du XIXè siècle était une région viticole.
Le vin de Brie était-il réputé ? Oui mais pas dans le sens que l'on croit : réputé d'une qualité médiocre, le conseil général vote en 18O1 la permission de débit que pour ce département. Cela permettra à la vinaigrerie de Coulommiers d'écouler ce vin de Brie.
Peu alcoolisé, il maintient sa qualité de "piquette" encore en 1911.

Un vieux dicton dans la région dit "que le vin de Brie faisait danser les chèvres" et  d'autres mauvaises langues  ajoutaient  que "pour boire le vin de Brie, il falait être deux : un qui buvait e l'autre qui le faisait boire...de force !
Boileau pensait que boire du vin de Brie était une punition !

"Je consens de bon coeur, pour punir ma folie
Que tous les vins, pour moi, deviennent vins de Brie !"


"torche la gueule à ton voisin
car il aime, il aime, il aime
torche la gueule à ton voisin
car il aime le bon vin"

(chanson de vignerons briards)
 
Saint vincent, mouille, mouille, mouille
Saint Vincent mouille nous les dents.




Selon Jules Grenier :
"le jour de la fête arrivé, les vignerons laboureurs... prenaient leurs habits de cérémonie, les confrères de chaque paroisse se réunissaient au domicile de leur président et l'appel terminé se mettaient en route pour l'église dans l'ordre suivant : les musiciens, la bannière de la corporation, la statue de saint Vincent portée par quatre jeunes gens et toute enguirlandée de feuillages et de rasins soigneusement conservés pour la ccirconstance; enfin les  confréres suivis eux-mêmes de leur femmes et de leurs enfants. La messe commence au moment de la bénédiction du pain, le cortège se forme et accompagne dans le même ordre celui qui offre... ou rend le pain bénit ou gâteau, et qui, un cierge à la main, précède son offrande ainsi qu'une corbeille de beaux raisins qu'on a pu réunir. Gâteaux et raisins ornés de verdure sont présentés par deux jeunes garçons... Quelques instants plus tard les marguilliers en offrant le pain bénit distribuent également les raisins considérés comme le gage certain de l'abondance future".

Autrefois on cultivait dans le département surtout dans la première moitié du XIXème siècle, le plant de Meunier, appelé ainsi à cause des feuilles qui avaient un aspect   poussièreux qui faisait penser à de la farine. On l'appellera aussi plant de Brie.. Ce plant avait l'avantage de mûrir de bonne heure. On obtenait de ce plant un vin peu coloré mais râpeux.. L'autre variété de plant venait du Nord de la France qui venait du village de Gouaix.
Le phylloxéra va anéantir les récoltes locales. Le conseil général décida en 1894 de tenter une expérience avec des plants de vignes américaines., l'othello rouge et le noah blanc. Des greffages furent faits sur des cépages français.
Puis, le mildiou, puis les gelées printanières, n'étaient pas pour aider notre briard qui en faisait sa principale ressource.

C'est l'arrivée du chemin de fer  et l'empierrement des chemins de grandes communications qui amena l'arrivée des vins du midi.à des prix très abordables et surtout d'une meilleure qualité.

La tradition de la fête des vignerons reste vivace dans notre contrée et il existe des confréries qui perpétue les fêtes d'autrefois.

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Villiers sur Morin entre littérature et peinture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christian 22/01/2007 18:04

Bonsoir Marie,
Merci pour ce rappel d'Histoire portant sur les coutumes de ta région !
Amitiés,
Christian

Marie de Mazan 23/01/2007 17:57

bonsoir Christian,lmerci, merciMarie

Marie Christine 22/01/2007 11:41

Bonjour Marie et vous tous,
Tu nous proposes ce jour un billet très riche comme tu en as l'habitude. A chaque fois je m'enrichis de plus en plus. Je regrette vraiment le peu de voix que tu as eu pour le concours car tu le méritais vraiment. Je me sens bien petite à coté de toi.
Je t'embrasse très fort et je te souhaite une très bonne journée ainsi qu'a vous tous
Marie Christine

Marie de Mazan 23/01/2007 18:20

Bonjour Marie Christne,d'abord Bravo pour ta sélection au festival de Romans.Tu vas t'apercevoir que c'est drôle, je consacre du temps à Vercors qui a pris ce pseudonyme en étant à Romans...Romans est une très belle et charmante ville. ramène nous un grand reportage personnel, cela donnera des idées.personnellment un concours comme son nom l'indique c'est le meilleur qui gagne.C'est logique et de bon aloi, à condition que les régles soient respectées.  moi, pour te dire, c'est ce qui ma fait rager, c'est qu'à partir de 18h3O on ne pouvait plus voter pour moi. Cela a été impossible. Donc j'ai plafonné à 67 dès 18H3O. J'ai reçu des appels me signalant qu'on ne pouvaait plus voter pour mon site.  Je n'aurais pas fait de toute façon ton score, car 35O voix c'est énorme.; Donc tu as été la meilleure, tu as été reconnue comme telle.  alors ne te sens pas petite, savoure d'avoir légitimement gagnée. je t'embrasse bien fort,marie