Un hiver au bord du Grand Morin

Publié le 8 Janvier 2007

L'homme se sert, pour exprimer son émotion, d'un langage simple, habituel et tempéré comme elle.

Quand l'émotion, au contraire, est extrême, exaltée, infinie ; quand l'imagination de l'homme se tend, et vibre en lui jusqu'à l'enthousiasme ; quand la passion réelle ou imaginaire l'exalte ; quand l'image du beau dans la nature ou dans sa pensée le fascine ; quand l'amour, la plus mélodieuse des passions en nous, parce qu'elle est la plus rêveuse, lui fait imaginer, peindre, invoquer, adorer, regretter, pleurer ce qu'il aime ; quand la piété l'enlève à ses sens et lui fait entrevoir, à travers le lointain des cieux, la beauté suprême, l'amour infini, la source et la fin de son âme, Dieu ! et quand la contemplation extatique de l'Etre des êtres lui fait oublier le monde des temps pour le monde de l'éternité ; enfin quand, dans ses heures de loisir ici-bas, il se détache, sur l'aile de son imagination, comme un vaisseau qui laisse jouer le vent dans sa voilure et qui dérive insensiblement du rivage sur la grande mer ;

quand il se donne l'ineffable et dangereuse volupté des songes aux yeux ouverts, ces berceurs de l'homme éveillé, alors les impressions de l'instrument humain sont si fortes, si profondes, si pieuses, si infinies dans leurs vibrations, si rêveuses, si supérieures à ses impressions ordinaires, que l'homme cherche naturellement pour les exprimer un langage plus pénétrant, plus harmonieux, plus sensible, plus imagé, plus crié, pus chanté que sa langue habituelle, et qu'il invente la mélodie, ce chant de l'oreille ; comme la peinture invente la couleur, ce chant des yeux ; comme la sculpture invente les contours, ce chant des formes ; car chaque art chante pour un de nos sens, quand l'enthousiasme, qui n'est que l'émotion à sa suprême puissance, saisit l'artiste. L'art des arts, la poésie seule, chante pour tous les sens à la fois pour l'âme, pour l'âme, centre divin et immortel de tous les sens.

Lamartine

(Opinions sur Dieu, le Bonheur et l'Eternité, d'après Les Livres Sacrés de L'Inde)

 

http://www.festivalderomans.com/detail.php?id_part=535&cat_part=7

expression citoyenne

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Couily Pont aux Dames

Repost 0
Commenter cet article

Marie Christine 08/01/2007 19:01

Bonsoir Marie et vous tous,
Un texte spendide. J'aime aussi les photos. Comme dans un jeu de miroir ou l'on peut voir son âme.
Très bonne soirée à toi et à vous tous,
Marie Christine

Christian 08/01/2007 18:53

Bonsoir Marie,
Merci pour ce très bel ensemble !
Amitiés,
Christian

framboisine 08/01/2007 17:54

je ne connaissais pas c e magnfique texte de Lamartine, et tu l'as superbement illustré,
Ton blog est un régal, Framboisine