William Saurin de Lagny à saint Marcel

Publié le 29 Décembre 2006


 Le site de Saint-Marcel a compté jusqu'à plus 300 employés
Le site de Saint-Marcel a compté jusqu'à plus 300 employés

 

 

 

 

 

http://www.lejsl.com/actu/faitsdiv/20061220.JSA0531.html

 

Info  France.3.fr Bourgogne Franche Comté 

L'usine William Saurin de Saint-Marcel sera fermée

Publié le 20/12 à 10:48
William Saurin décide de fermer son usine en Saône-et-Loire et de délocaliser ses activités chez des sous-traitants

La direction de William Saurin a décidé de fermer un des quatre sites de la marque, à Saint-Marcel, en Saône-et-Loire, où sont employés 47 salariés. L'annonce en a été faite sans précision sur l'échéance, le mardi  5 décembre, lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire à Lagny-sur-Marne, en Seine-et-Marne.

le projet de la direction prevoit, dans le but de réaliser des écoomies de coûts, de délocaliser les pâtés et salades en barquettes d'aluminium, actuellement préparés en Saône-et-Loire, respectivement à Castelnaudary, dans l'Aude, et Rodez, dans l'Aveyron, chez des sous-traitants.
Dans le cadre des procédures légales, un expert a été nommé afin de faire des contre-propositions à la fermeture de l'usine dans la mesure où ses activités seraient rentables, selon le secrétaire du Comité d'établissement qui a ajouté : "Noël est donc synonyme de licenciement pour les salariés et leurs familles. Certains ont leur conjoint à côté, chez Kodak, qui a supprimé son activité industrielle, si bien que des couples vont se retrouver sur le carreau".
Le groupe alimentaire William Saurin, contrôlé par Monique Piffaut, compte quelque 850 salariés, répartis entre Saint-Marcel, Lagny-sur-Marne et dans l'Aisne, à Pouilly-sur-Serre et Epaux-Bézu.
Créée en 1973, l'usine de Saint-Marcel avait connu en 1998 quelque 120 licenciements

Agroalimentaire - usine Nouvelle -  20.12.2006
William Saurin veut s'alléger d'une usine
20/12/2006
Social
Les 47 salariés de William Saurin à Saint-Marcel (Saône-et-Loire) risquent de mal digérer la nouvelle en cette fin d’année. Le groupe alimentaire vient d’annoncer lors d’un comité central d'entreprise extraordinaire tenu mardi à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), son intention de fermer l’usine, qui fabrique des pâtés et des salades en barquettes d'aluminium.

Selon les syndicats, ces activités rentables seraient transférées à Castelnaudary (Aude) et à Rodez chez des sous-traitants, afin de réaliser des économies de coûts. Pour le moment, aucune date n’a été avancée mais un expert a été nommé pour faire des contre-propositions à la fermeture de l’unité de Saint-Marcel.
William Saurin possède des usines à Lagny-sur-Marne et à Pouilly-sur-Serre dans l’Aisne, où se trouve également un entrepôt à Epaux-Bézu.

Carine Sai

 
 
 

 

La renommée de WILLIAM SAURIN ne doit rien au hasard. Elle est en effet le résultat d’une œuvre longue et persévérante, initiée par un homme d’exception dont l’esprit continue d’animer aujourd’hui les équipes de la société.
1872 : Naissance de Monsieur William Saurin
 à Saint Mandé (Val de Marne).

1898 : Monsieur William Saurin devient épicier
 et prend la gérance de son premier magasin. En quelques années, il devient expert dans l’art de la fabrication des conserves de plats mijotés que l’on appelle aussi « appertisation » du nom de l’inventeur de la conserve alimentaire : Nicolas Appert.

1907 : Naissance de la marque WILLIAM SAURIN.

1926 : L’entreprise s’installe à Lagny sur Marne (Seine et Marne).

1937 : Monsieur William Saurin décède le 18 avril à l’âge de 65 ans. Son fils, Vincent, lui succède et développe les produits qui sont désormais les piliers de l'entreprise : Cassoulet, Choucroute, Saucisses Lentilles…

1950 : Le groupe vend désormais 3 millions de boites par an

1959 : Le développement de nouveaux produits est payant : le groupe vend cette année 25 millions de plats cuisinés !

1979 : Vincent Saurin décide de céder l’entreprise au groupe Lesieur, qui intégrera le groupe Saint Louis en 1986.

1987 : Lancement des premières barquettes au rayon appertisé.

1994 : Saint Louis et BSN décident de regrouper leurs activités communes de plats cuisinés. En juillet, William Saurin fait son entrée dans le groupe Danone, branche épicerie.

1996 : Fusion de William Saurin et de Panzani, au sein du groupe Danone.
Entrée des marques PetitJean et Garbit dans le groupe.

1997 : Danone cède Panzani-William Saurin à Paribas Affaires Industrielles.

1999 : En se séparant de Panzani, William Saurin constitue un groupe, avec ses quatre filiales : Conserverie du Languedoc, Julien Mack, Soulié Restauration et la Choucroute de Campagne.

2001: Rachat de l'entreprise par la Société Financière Turenne Lafayette

2002 : Lancement de la première Tartiflette appertisée à Marque WILLIAM SAURIN : un vrai succès !

2004 : Lancement des salades composées à base de viande WILIAM SAURIN, avec par exemple la Landaise aux Gésiers Confits.

2005 : GARBIT lance la 1ère Paella appertisée prête à réchauffer en 3 minutes !

2006 : WILLIAM SAURIN Lance la 1ère Poêlée en conserve !
http://www.williamsaurin.net/histoire.asp

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Fontainebleau - inspiratrice du rêve

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

LAVARLOPE 29/12/2006 16:50

Quelle désolation pour cette ville de St Marcel, ah! Ci Mr william Saurin revenait il serrai bien surpris de tout ce cheminement d’importance financières qu’a subit sa petite affaire depuis tout ce temps, aujourd’hui peut être il serrai bien triste de voir une telle situation !!Que faut il faire ?? Amicalement André