message de maud pour le petit Karl

Publié le 24 Décembre 2006

Message reçu dans la nuit de Jacques de Rostolan

Un grand merci et trés Joyeuses Fêtes de fin d'année avec ce message des fleurs.
Pour la Brie, voici si vous ne l'avez pas déja lu,

 voici le message de Maud hier:

Amitiés,

Jacques de Rostolan

 

 



23/12/06 Karl

En cette veille de Noël mes pensées du bout du monde vont vers la famille du petit Karl, décédé tragiquement dans ma ville de Meaux. Que toute mon affection et mon profond soutien vous soient apportés par ces vents forts du Pacifique. Je partage tout votre chagrin.

Par ailleurs, je rends ici hommage à tous ces professeurs, éducateurs et employés municipaux qui, à l'image de Madame Busson dans la Cité de la Pierre Collinet avec une générosité sans borne, travaillent, se battent au quotidien, dans ces quartiers « sensibles » pour que les choses changent. Ne démissionnant jamais, c'est grâce à eux que tant d'enfants s'en sortent. Je les admirent et du fond du cour les en remercie.

Joyeux Noël à tous et surtout, ne baissons jamais les bras.

Je vous embrasse, "Maud"
 
 





 

 

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Maud Fontenoy- Navigatrice à Contre courant

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bernard 25/12/2006 16:17

bonjour Marie et merci à vous  
j'ai visité l'autre site
il est superbe
je n'ai pas pu y laisser de commentaires alors je viens ici 
très bon Noel pour vous tous
à bientôt
Bernard

Marie de Mazan 01/01/2007 16:32

Entre musique, peinture et poésies j'ai pu redécouvrir Haendel. je ne me souvenais plus à quel point j'avais aimé ce compositeur à une époque. merci à vous pour ce beau talent d'écriture
Marie

Christian Jean Collard 25/12/2006 15:59

UN PEU D'AMOUR


Chers Tous,
Vous les pauvres, ceux qui sont dans le besoin, dans la misère, souvent mal compris, souvent rejetés par les nantis, je vous aime.
La nuit de Noël, je suis sorti de chez moi pour aller à votre rencontre et je vous ai trouvé, contrairement aux propos qu'affichent certains en disant que vous n'existez pas.
Je vous ai rencontré.
Vous étiez là, sous un pont de ma ville de Liège ou bien sous les voûtes des maisons bourgeoises à attendre. Attendre qu'on vous fasse signe, que l'on daigne vous faire un sourire... ne fut-ce qu'un sourire !
Était-ce trop demander ?
J'en ai vu qui passaient en vous évitant sur la passerelle de ma ville. Vous étiez là à attendre qu'un mot vous encourage et qu'une gerbe de bonnes paroles vous soit adressée ne fut-ce qu'une fois.
Cette gerbe de mots fut pour vous, à mon passage, hommes des jours malheureux, hommes de ce soir troublant de Noël.
Hommes déchirés par la soif et par la faim d'amour. La nuit de Noël, j'étais à vos côtés, pour vous donner ma douceur, ma douleur, ma folie. Si je n'ai pu visiter tout le monde, je le regrette, mais j'espère que d'autres que moi ont pu le faire.
Vous qui me lisez, sur ce blog, allez porter ce message, il fait toujours froid au-dehors !
Christian Jean Collard,-

Marie de Mazan 01/01/2007 16:28

Oui, merci Christian de nous rappeler certaines choses...
Bien à vous
Marie

Marie Christine 25/12/2006 11:33

Bonjour à tous,
Histoire terrible. Pendant que certains rient, d'autres pleurent. Il en est ainsi.
Maud est une personne vraiment très généreuse. Elle mérite d'être appréciée à sa juste valeur.
Je l'embrasse très fort et je vous embrasse tous.
Marie Christine

@lain 25/12/2006 10:34

C'est une femme extraordinaire, elle a un courage phénoménale !Comme elle je pense au petit gamin décédé à Meaux il y a peu de temps suite à une bagarre. C'est terrible.Je te souhaite un très bon NoëlBisous@lain

Marie de Mazan 01/01/2007 16:27

Oui la violence est chaque jour coutumière et malheureusement l'insupportable deveint supportable car tout va trop vite et que l'on n'a plus le temps de se référer à ses propres valeurs . Tout se succède dans l'horreur entre guerre, maladie mondiale, famine et prostitution d 'enfants...
marie

A-L 24/12/2006 15:47

J'aime beaucoup cette femme.

Marie de Mazan 01/01/2007 16:22

Oui si jeune et pourtant elle fonce vers son idéal et une certiane qualité de vie. Elle a une grande force morale toute naturelle car elle croit à la générosité et à la bonté. C'est la sincérité et la simplicité de ses sentiments qui touchent chacun de nous.
Marie