La Commanderie de Coulommiers - suite -

Publié le 8 Décembre 2006

Nous poursuivons le passionnant développement de la Commanderie de Coulommiers  par Jean Fréderic Berger

Le Centre de Culture et d’Histoire

Le concept de Centre de Culture et d’Histoire s’établit fondamentalement sur un fonctionnement pédagogique au service de l’individu et de la collectivité. Ses objectifs prioritaires sont de permettre à chacun de connaître ou de découvrir ses (nos) racines afin de comprendre et de donner un sens à son (notre) passé pour mieux percevoir notre modernité et y trouver une place.

Chaque personne se trouve placée au centre des actions proposées et devient le sujet-acteur de sa propre évolution, que ce soit dans une simple visite ou un séjour prolongé.

Le personnel de l’association est en permanence à l’écoute des attentes et personnalise son discours afin de toucher directement l’individu, même au sein d’un collectif.

Le Centre de Culture et d’Histoire s’appuie pour cela sur une démarche philosophique partant de l’esprit, passant par le corps pour s’achever avec l’Homme.

Cette démarche mise en adéquation avec une pédagogie active et concrète permet de couvrir toutes les tranches d’âge. Aujourd’hui, notre public s’échelonne de 3 ans à 77 ans et plus, en passant par les personnes avec handicap.

Chaque individu peut trouver dans les actions du centre des outils de construction personnelle en lien avec ses attentes.

Afin de faciliter le fonctionnement et la déclinaison des actions, l’organisation du centre est structurée en secteurs attachés au développement spécifique d’actions en liens avec un public scolaire, individuel, de groupes constitués… Les différents dépliants de communication reprennent ce découpage qui permet au public d’identifier les actions suivant ses intérêts.

Un Patrimoine Vivant

L’ensemble de nos activités est centré sur le site et son histoire ainsi que sur son environnement social et culturel. Une priorité est donnée au Moyen Age et à la période templière, un choix légitimé par l’importance des témoins de cette époque sur le site.

Les projets de réutilisation du patrimoine sont souvent établis avec des problématiques ne favorisant pas la définition claire des objectifs de réutilisation. Il est facile de se donner bonne conscience sans que soit pour autant réfléchi les finalités de la pérennisation et de la transmission d’un patrimoine. Les opérations spectaculaires, mais sans capacité de durée, sont fréquentes et les erreurs de projets aussi, qui aboutissent à des lieux vides et morts.

Au-delà des objectifs de fréquentation, de visiteurs et de valorisation du lieu, il existe pour nous les notions de «Patrimoine Vivant », de « Patrimoine utile », d’un « Temps présent » qui permettent d’assurer au monument sa raison d’être futur. Il nous semble important de savoir adapter l’utilisation future aux besoins de notre temps et du contexte local.

Nous avons cherché à faire de la Commanderie un « Patrimoine vivant » en lien avec le « temps présent ». Vivant pourquoi et comment ?

La période templière a influencé notre réflexion.

Quelles étaient les fonctions et les rôles d’une commanderie dans l’organisation interne de l’Ordre ?

Comment mettre en valeur à partir de ce patrimoine la période historique qui le concerne : le Moyen Age ?

Comment, dans un environnement urbain moderne, donner un sens et raccorder une histoire ancienne et une histoire contemporaine riches de points communs ?

Beaucoup de questions ont été présentes dans notre recherche. Les réponses que nous avons tenté d’apporter sont une vision possible de la réutilisation d’un patrimoine templier ou d’un Patrimoine tout court.

Les vocations des commanderies sont multiples, lieu de vie et de prière, lieu de production agricole et de développement financier pour la collectivité et la cause commune, lieu d’éducation et d’apprentissage de la vie religieuse et de la vie militaire de l’Ordre, halte et sécurité sur l’ensemble des routes, banque, élevage etc etc

Des vocations multiples parfois liées à des situations géographiques précises, à des besoins collectifs précis, à une mixité humaine, culturelle, ethnique...

Ainsi conserver à la commanderie une adéquation entre ses fonctions originelles et son utilité moderne, nous a semblé une solution.

Nos activités visent à faire de la Commanderie de Coulommiers un lieu de vie, d’apprentissage, de loisirs, de production, de repos, parfois tout cela en même temps, faisant alors cohabiter sur le site des enfants, des scolaires, des adultes, des stagiaires, des groupes de visiteurs, parfois jusqu’à 150 personnes d’origines et d’objectifs personnels différents.

La vision contemporaine que nous avons du Moyen Age demande une reconsidération.

Si les milieux universitaires et spécialisés peuvent débattre de cette période avec intérêt, le grand public n’en a souvent qu’une vision partielle et faussée. En s’appuyant sur l’architecture et ses fonctions structurelles, il est possible de faire passer une quantité d’informations et de modifier par un relationnel humain la vision historique.

Redonner du sens au patrimoine en raccordant l’homme, l’architecture et ses fonctions et la nature. Favoriser l’appropriation individuelle du lieu, y travailler volontairement et y laisser sa pierre, prendre le temps pour soi-même d’apprendre, de se transformer, de se construire sont autant de possibilités que nous offrons à notre public et au site pour exister, pour être.

Sur le plan historique, notre démarche est plus de conter une histoire, la vraie, plutôt que de présenter un discours scientifique, ainsi nos visites sont autant de voyages initiatiques contés à notre public.

De la première croisade à notre modernité le temps défile et l’homme y retrouve sa place et comprend certains conflits modernes.

L’histoire de l’Ordre nous offre un exemple d’organisation et favorise une perception de l’envergure des temps médiévaux.

Nos bâtiments interpellent sur leur organisation, leurs proportions et leurs matériaux et amène le visiteur à s’interroger sur sa place et ses relations avec l’espace.

Notre jardin médiéval est la base d’une présentation ethnobotanique et symbolique de la nature au Moyen Age et de la place de l’homme en son sein.

Nos stages transmettent les gestes ancestraux des métiers du bâtiment.

Nos activités de loisirs raccordent de façon ludique les techniques anciennes et modernes.

Nos expositions permanentes ou en location permettent au public sur place et en d’autres lieux de porter un regard différent sur le Moyen Age.

La vie collective dans nos séjours et les instants conviviaux vécus sur le site participent à la consolidation du lien social et à l’apprentissage de la citoyenneté.

Ainsi, nos actions et l’identité nouvelle du site tentent de réunir sous le vocable « Le Temps Présent » :

la culture et l’histoire d’hier (le temps) avec aujourd’hui (le Présent),

le temps dont dispose chacun pour sa propre construction ou ses loisirs à l’instant de son passage dans nos murs (le temps présent)

le futur du site par l’avancée progressive des travaux favorisant l’implication de chacun dans cette grande œuvre de restauration (encore le temps présent).

Cette conception du « Temps présent » associée aux fondements philosophiques du Centre de Culture et d’Histoire place notre structure dans une logique de réflexion, de création et d’expérimentation permanente.

Pour conclure, la Commanderie des Templiers de Coulommiers, bien que toujours en travaux, est aujourd’hui un lieu où l’association et son équipe permanente œuvre dans un esprit collectif au service de l’individu et de notre société.

L’histoire et le patrimoine doivent pour jouer leur rôle dynamique être au service de l’action et de demain et non constituer des freins ni des éléments fossiles de notre paysage. C’est cette place active qui redonne du sens à un patrimoine et lui permet de continuer sa vie comme repère et acteur de notre société. C’est par la raison d’être qui présida à sa construction que le patrimoine doit retrouver une place dans notre monde grâce à la vie que l’on recrée en son cœur.

 

Merci de votre attention.

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #La Commanderie de Coulommiers

Repost 0
Commenter cet article