Charles V le Sage

Publié le 8 Octobre 2006

 

 

Une bulle du pape Innocent VI promulguée en  janvier  1352 autorise le  dauphin, le futur Charles V à  élever  la chapelle royale en collégiale dédiée à la Vierge et à la Trinité.

 

En février de la même année, est célébré dans la chapelle royale le  grand mariage  de Jeanne de France (fille de Jean le Bon) avec Charles de Navarre dit Charles le Mauvais.

Au cours d'un de ses vovyages au domaine du Vivier, Charles V constitue un chapître de six chanoines  dont un trésorier, de quatre vicaires  et  quatre clercs. Ce chapître sera exempté du droit de prise et lui fait d'importantes donations. A cette époque, la gestion des régions était asurée par le clergé lui-même contrôlé par l'administration royale.

Jean le Bon, revenu de sa captivité  en Angleterre en 1360 ( triste bataille de Poitiers en 1356) confirme les donations faites par son fils.

A près la mort de son père, Charles V le Sage, dès 1364 , séjourne à plusieurs reprises au Vivier. En 1368, il fait placer sur l'autel de la Collégiale un reliquaire contenant un morceau de la vraie Croix . La Chapelle royale à deux étages vient d'être terminée. Charles le V va demeurer  en octobre six jours consécutifs au Vivier puis  à nouveau en 1376.

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Magie royale au Château du Vivier- Fontenay Trésig

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article