Le tailleur de pierre - IV

Publié le 23 Septembre 2006

 

Cette page est dédiée à Jean-Fred,
talentueux tailleur de pierre  à  Coulommiers   

 

 

 

 

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Château-Landon-Les Pierres de l'Histoire

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

HdeuxO 26/09/2006 00:34

Dédicasse au tailleur de pierre.Pierre brute, matière féconde,Esprit serein, une seule seconde,façonnant alors la première,pour redonner à cette dernière,son âme et savoir originel.Par HdeuxO

Jean-Fred 25/09/2006 22:26

Merci pour ces belles phrases et ce soutien moral.
Oui, l'homme est un artiste de la vie, même si je trouve qu'il oublie un peu trop souvent sa vocation. Peut être parce que je suis tailleur de pierre, j'ai toujours attaché de l'importance au language des pierres, il nous parle, parfois encore plus que les mots volatiles et trompeurs des parchemins et feuilles de papiers. Il est si facile de réecrire l'histoire et de falsifier la vérité...Les pierres, elles ne peuvent pas mentir, elles ne peuvent que dire dans le secret de l'âme sensible, la vérité profonde sur les hommes d'hier qui lui on façonné sa forme immortelle en lui offrant l'éternité.Des trois matières à bâtir, pierre, bois et fer, seul la pierre traverse les siècles pour l'enseignement de celui qui sait lire. Tant de gens l'ont su et ceci dès l'époque la plus lointaine.
Amicalement
Jean-Fred

Jean-Fred 25/09/2006 11:13

Bien le bonjour, chère Marie et merci pour cette dédicasse.
La taille de pierre est un métier absolument merveileux. Cette matière, que certains disent froide, est en réalité la plus belle des "femmes", d'ailleurs dans les contes et légendes populaires, il est souvent dit qu'il ne fait pas bon être mariée à un tailleur de pierre, car on ne sera alors que la deuxième épouse, et la première est plus que possessive... !
A bientôt
Jean-Fred

Marie de Mazan 25/09/2006 11:42

J'aime la pierre, la sentir, épouser  sa forme. J'ai commencé à m'intéresser et  à collectionner les pierres de chemin à l'âge de 10 ans. J'avais pris des couvercles de boîte à chaussures pour les mettre en valeurs., avec les noms, le lieu de la récolte. Et en même temps je faisais mon herbier de fleurs de montagnes et de la campagne.
D'ailleurs j'ai une amie qui habite Paris, artiste peintre mais enseignante dans le public a une fabuleuse collection de pots contenant la terre et le sable de tous les endroits où elle a pu aller. C'est beau je trouve.
  La pierre  est indissociable de l' Homme. Ele est le témoin de tant de secrets.  On voit bien d'ailleurs dans tous ces reportages l'importance de ce matériau au cours des siècles. mais le Musée de la Pierre a été un moment extraordinaire de cette journée grâce à Monsieur Helmer.
C'est Eric qui a pris les photos  et qui vient souvent soit sur votre site où celui de papotage briard pour lire les aléas de la commanderie de Coulommiers qui m'a dit : "tes amis de la Commanderie , pensons à eux"
Et c'est vrai que tout au long de notre promenade, je l'avoue, vous nous avez accompagné à travers ces chemins de pierres et de fleurs , comme un appel à se souvenir pour demain, que l'Homme est un artiste de la Vie.
Marie
 

photoeil 24/09/2006 08:15

Bonjour,
Des fois, le hasard fait bien les choses!
Merci, d'abord, d'être passée flâner dans mon petit jardin secret niché au mileu des sables...
Votre blog est une mine d'or pour connaître une région française que je ne connais point.
Vivant et travaillant au Maroc, je ne rejoins l'hexagone qu'à la faveur de l'été mais je reste le plus souvent en Provence...
Que la Lumière baigne vos pas et la prunelle de votre coeur...
Photoeil

Marie de Mazan 24/09/2006 09:26

figurez-vous que le Maroc est en ce moment mon sujet, essayant de réunir une domentation à l'époque de Lyautey  entre 1923 et 1925 concernant un jeune homme venu faire son service militaire et sera le cuisinier de Lyautey.  Toute l'époque de Majorelle et tant d'autres. Ce jeune homme  Camille Renault  deviendra le plus grand mécène de notre époque.  Figurez-vous que dernièrement j'ai rencontré une délicieuse dame de 73 ans, témoin de cette époque au Maroc, artiste peintre.
Bonjour le Maroc.
Marie