compte rendu de l'arrivée de Maud à la réunion

Publié le 9 Septembre 2006

 
Maud Fontenoy a accosté au port de la Pointe des Galets à 9 heures 55 ce vendredi 8 septembre 2006. A son «néna domoun?» ("il y a quelqu'un" en créole réunionnais) des centaines de voix d'enfants ont acclamé «Maud, Maud». Accompagnée par son père, son frère et son compagnon, la navigatrice avait quitté le port de la Rochelle en métropole dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 juillet 2006. Elle repartira à la mi octobre pour boucler un tour du monde en solitaire et à contre courant le long d'une trajectoire Est-Ouest
 
Maud Fontenoy avait La Réunion en ligne de mire depuis jeudi en milieu de journée. Elle avait hâté d'y arriver, «pour pouvoir enfin manger quelque chose de frais» confiait-elle vendredi vers 7 heures 30, aux journalistes venus à sa rencontre au large de l'île à bord d'un bateau affrété par l'Oréal, principal sponsor de l'opération.
Magie des liaisons radios aidant, le v?u de la jeune femme n'a pas échappé à "La Jonquille", le patrouilleur de la gendarmerie venue escorter la navigatrice. Quelques minutes plus tard, un canot pneumatique a accosté le voilier et l'un des miliaires a offert des ananas à la navigatrice et à son équipage. Les fruits ont rapidement été dégustés. Le même sort a été réservé au champagne offert par un bateau de la SNSM (société nationale de sauvetage en mer).
Voguant à faible allure, le vent était quasiment, inexistant, Maud Fontenoy est arrivé à quai vers 9 heures 55, sous les acclamations des enfants, et les mugissements des cornes de brumes actionnées par les autres bateaux à quai.

«Joyeux anniversaire»

«Après le silence de l'océan, les vents forts et les vagues souvent énormes, je suis extrêmement heureuse de tous vous entendre» lance Maud Fontenoy. Elle vient de mettre pied-à-terre sur le quai 8 du port ouest après 50 jours passés en mer entre la Rochelle et La Réunion. Tout de suite elle a les bras chargés de fleurs, de dessin et de cadeaux remis par les élèves d'écoles du Port, de Saint-Paul et de Saint-Denis. Elle accepte le tout avec un grand sourire. Elle a un mot gentil pour chacun des enfants, leur fait la bise. Elle a du mal à dissimuler son émotion lorsque les élèves entament un chaleureux «joyeux anniversaire Maud». La veille, la navigatrice avait bouclé une année supplémentaire.
«Nous sommes heureux et honorés de vous recevoir. Nous le sommes d'autant plus que nous partageons vos valeurs en faveur de la protection de l'environnement» lui souligne Jean-Yves Langenier, maire du Port, partenaire de l'opération avec l'Oréal, le conseil régional, l'Éducation nationale etc (les élèves d'une cinquantaine classes travaillent sur des projets pédagogiques en liaison avec l'exploit sportif).

«Le plus dur est à venir»

Maud Fontenoy se prêtera ensuite de bonne grâce au jeu des questions - réponses. Oui, elle sait que «le plus dur reste à faire». Elle ne cache pas être «un peu angoissé». Car explique-t-elle, «le bateau est lourd et difficile à man?uvrer». Le "'Oréal Paris" pèse en effet 30 tonnes, mesure 26 mètres, possède un mat de 29 mètres et une grand voile «grande comme un terrain de tennis. Seule, je mets 40 minutes pour la hisser» note la jeune femme. «Je croiserai les doigts tous les jours en me disant que chaque jour sera une victoire» indique-t-elle.
Maud Fontenoy repart pour la métropole ce dimanche, notamment pour aller récupérer du matériel de rechange. Son bateau restera à quai «et tous ceux qui voudraient bien venir nous aider à le réparer sont les bienvenus» souligne la navigatrice (le voilier a été endommagé par une forte tempête lors de la traversée du cap de Bonne Espérance en Afrique du Sud).
La jeune femme sera de retour à La Réunion début octobre. Le départ de son tour du monde en solitaire contre les vents devrait être donné à la mi-octobre. Dans ses bagages Maud Fontenoy aura, notamment des «bocaux de caris et de rougail saucisses».
Si tout se passe bien, le "l'Oréal Paris" aura terminé sa boucle autour du monde en février - mars 2007.

http://www.ipreunion.com/photo_jour.php?PK=2763

 

 

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Maud Fontenoy- Navigatrice à Contre courant

Repost 0
Commenter cet article