THIBAUD IV Comte de Champagne et de Brie - chevalier de la couronne de France-

Publié le 1 Septembre 2006

 

Cousin de Philippe Auguste par son père il est aussi allié aux Plantagenêt par sa mère, Blanche de Navarre. Sous la protection de son cousin et  parrain , il est élevé à la cour de France. Il y reçoit une éducation princière. Il apprend l'art de la chevalerie et sous l'influence de Blanche de Castille, il est initié aux lettres classiques  et à la poésie courtoise.

On a beaucoup écrit sur  Thibaud de Champagne et de Brie . Il est  connu mais j' ai  envie de dire mal connu, victime des chroniques de son époque, qui brossent  un tableau dans l'ensemble peu élogieux sur ses faits de guerre et faisant ressortir un personnage cynique et brutal, empoisoneur de roi,  poétisant sur Blanche de Castille et ensuite accusé d'adultère.

Thibaud a-t-il été victime de calomnies ? 

Retour en arrière. ..

 La naissance de Thibaud IV en 1201, correspond à une période particulière pour la France. Un an avant sa naissance, on a assisté au mariage de Blanche de Castille, dernière petite fille d' Aliénor d'Aquitaine avec le fils de Philippe Auguste, le futur Louis VIII, qui a treize ans. Mariage organisé dans le seul but de réconciliation entre la France et l'Angleterre. 

J'aime qu'on m'aime comme j'aime quand j'aime - Blanche de Castille

En arrivant dans cette cour capétienne,  Blanche  qui a douze ans est étonnée par la rudesse de l'entourage de Philippe Auguste.  Princesse cultivée et raffinée, elle a reçu une  éducation religieuse sans oublier  l'art d'écrire les poèmes, ce qu'elle fait fort bien  quand elle s'adresse à Notre Dame.

La cour est Philippe Auguste est austère .L'éducation des princes est basée sur la philosophie et la théologie. L'atmosphère et lourde et pesante. Aucune femme n'est présente autour de Blanche pour l'aider  et la comprendre. On est loin de la cour raffinée des troubadours  de Palencia que connaît la petite princese. D'une beauté froide et très classique avec sa  superbe chevelure noire , elle apparaît comme une jeune fille douce et aimable mais qui par son caractère montre déjà une sureté de jugement . Elle est 'intelligence. Elle a très  vite compris ce que l'on attendait d'elle.  

Blanche  donnera  entre 1205 et 1213 douze enfants à la couronne,dont cinq seulement survivront  stabilisant  par là même, la descendance capétienne.

Thibaud IV sera confié aux bons soins de Blanche de Castille dès sa naissance. .

 

 .En grandissant, le jeune comte devint de plus en plus beau mais affublé d'un corps qui frisait l'embonpoint.  D'un caractère mélancolique qui pourrait être expliqué par l'agitation incessante autour de lui  à la cour de France mais aussi  par la fragilité de ses états, toujours défendus âprement par sa mère la comtesse de Champagne

On peut quand même dire que c'était un ambitieux, mais plus interéssé par l'instant présent, faisant fi du passé et encore plus de l'avenir.  Querelleur mais pas guerrier. Un vassal impatient, supportant de moins en moins l'autorité de la monarchie, mais incapable d'avoir une action consistante même avec son entourage. Esprit batailleur mais soumission dès que le danger se présentait.

En 1214, au lendemain de la bataille de Bouvines, Philippe Auguste   demande à Thibaud  qui a treize ans de lui rendre hommage et devient  donc le vassal de la couronne de France.

 Marie de Mazzan

 Le 22 mai 1222, à Etampes,  avec d'autres nobles de son âge,  il reçoit le ceinturon de chevalier de la main de Philippe Auguste.  Devenu majeur, huit jours plus tard, il réclame son titre, fait hommage  au roi, et prend possession de ses comtés de Champagne et de Brie et devient Thibaud IV de Champagne.

Le 14 juillet 1223, Philippe Auguste meurt.

 

Premier sceau de Thibaud IV,
en usage de 1214 à 1232

Archives nationales,
coll. de sceaux, St 2055
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Les Chroniques de Thibaud IV de Champagne et de Br

Repost 0
Commenter cet article