Thibaud IV comte de Champagne et de Brie - son héritage

Publié le 29 Août 2006

Thibaud IV comme enfant posthume est élevé à la cour de France.

Sa mère, Blanche de Navarre, assure la régence du comté (24 mai 1201 au 30 mai 1222). Le traité de 1201 est renouvellé en juillet 1209. Il a été convenu que le roi garderait le jeune Thibaud auprès de lui jusqu'au 2 février 1214.et qu'il aura  la  jouisssance de Bray sur Seine mais aussi Montereau-Fault-Yonne, jusqu'à la majorité du jeune prince  fixée au 30 mai 1222.

Pour cet accord, La comtesse Banche devra verser à Philippe Auguste 15000 livres, en six termes. En échange, le roi s'engage à recevoir l'hommage de Thibaud IV  à sa majorité. Mais... à comprendre que l'hommage concerne   tous les fiefs dont Thibaud  III , son père, était en possession  le jour de son décès...

Deux nouveaux traités vont être faits entre Blanche de Navarre et le roi de France d'où : 

- aucune réclamation  relative à la succession de Champagne avant que Thibaud IV n'ait atteint la majorité. pour assurer le renouvellement de la promesse royale.

Satisfait, Philippe Auguste et  les autres suzerains de Thibaud IV , Eudes III, duc de Bourgogne, Alberic, archevêque de Reims et Guillaume évêque de Langres, peuvent reconnaître  l'hommage.Thibaud IV peut  maintenantjouir d'une protection  en cas de conflit. Les grands vassaux  du comté de Champagne font à leur tour hommage à leur seigneur.

Philippe Auguste avait  pris toutes ces précautions car  il sentait qu'un danger certain pouvait se  pointer.  En effet, le frère de Thibaud III ,Henri le Jeune avait épousé en Terre Sainte, l'héritière des rois de Jérusalem, Isabelle.. royauté courte, mais qui assurait quand même la descendance de deux filles, Alix et Philippine. L'Eglise n'avait jamais voulu reconnaître la validité de ce mariage et donc les deux petites filles étaient tenues pour batardes en Occident.... mais quand même candidates à la succession de la Champagne. Et nous verrons que les précautions prises par le roi de France ne furent pas  superflues pour conserver la Champagne et la Brie

Blanche de Navarre de 1216 à 1221, doit défendre âprement les possessions de son fils contre les prétentions, les opérations militaires et les actes de brigandages d'Erard de Brienne, seigneur de Venisy et de Ramerupt, qui n'est  autre que l'époux de la dernière fille de Henri le Jeune, souvenez-vous Philippine !  Il faudra une indemnité de 4000 livres et une rente de 1200 livres assignés en immeubles  pour que cesse enfin  toutes revendications sur le  comté de Champagne et de Brie

L'héritage de Thibaud IV est sauvé. 

Marie de Mazan 

 

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Les Chroniques de Thibaud IV de Champagne et de Br

Repost 0
Commenter cet article

Fr@n6 le briard papoteur 30/08/2006 11:13

même Jeanne d'Arc nous a fait l'honneur de son passage, la Brie un lieu incontournable durant certaines périodes de notre histoire de France...

@lain 29/08/2006 13:06

La terre de Brie a une très grande histoire derrière elle, elle a vu passer bon nombre de rois et de personnages importants, certains s'y sont même installer.Bisous et bon après-midi@lain

Audrey-Laure 29/08/2006 11:44

Découverte de ton blog grâce à ton commentaire, et j'en suis également ravie ! ;)