les conteurs de la Brie

Publié le 12 Juin 2006

la doyenne de Seine et Marne en 1986  racontant  ses souvenirs sur le loup...

 

Danse, conte, chant...... C'est la Brie

 

 

Le cerccle de danse folklorique  Anceau de Garlande à Tournan en Brie

 

 

 

 

Roger Moreau dans une école maternelle à Presles en Brie

 

Langue, vivante et imagée, le conte se transmet lors des veillées de village lorsque l'hiver apparaît.C'est Jules Grenier qui a l'idée de rassembler la littérature  régionaliste dans" La brie d'Autrefois"  relevé ensuite  par son disciple  Georges Husson.

Pendant une trentaine d'années toutes les oeuvres de conteurs  vont être  éditées dans l'Almanach de Seine et Marne  de 1860 jusqu'en 1918  par Alexandre  le Bondel, libraire à Meaux et  par le Briard dirigé par Paul Auguste Brodard  qui s'installe  à Couilommiers en 1863  et qui  vient de reprendre l'imprimerie familiale avec deux cent ouvriers .Jusqu'en 1906.   Une dizaine de conteurs sont répertoriés pour une publication d'une centaine de contes, nouvelleset chansons pour ces deux almanachs

.De 1909 à 1911 on trouve aussi dans  la revue Brie et Gâtinais . quelques publications régionalistes. Un relais se fait en continuité dans les bulletins de sociétés savantes et les journaux locaux.

Thèmes principaux

 - souvenirs de la guerre de 1814-1815

- souvenirs de la guerre de 1870

- contes et légendes et traditions de la Brie

- récits du temps présent

Jules Grenier et la Brie d'autrefois

 Enfant de Villiers sur Morin, il est né en 1844 d'un père vigneron. Très jeune à l'âge de quatre ans, il perd  l'usage de ses jambes à cause  d'une typhoîde . Après l'école primaire, malgré une mauvaise santé,  il rentre chez un apprenti comme tailleur à Villiers.  Il colectionne petit à petit les anecdoctes, les trditions et les dictons  de la vie dans son pays tout en s'intréssant de très  près à la rcherche historique de la Brie.

Jules Grenier envoie ses premières notes au Publicateur en 1865 à Meaux en y ajoutant des des croquis de la vie quotidienne de la vie paysanne briarde. Son frère Alphonse, tambour à Crécy, part défendre Paris en 1870. Jules se fait journaliste et écrit au jour le jour dans son carnet sur le récit de l'invasion allemande. Ce qui donnera en collaboration avec son frère " Le journal d'un mobile de Seine et Marne à la défense de Paris".Son style le fera remarquer et il collaborera à l'Almanach Historique de Seine et Marne et à l'Almanach le Briard.

Curieux de tout, il s'intrésse à la sténographie et fonde en 1877 le Cercle de la Brie  et une Gazette sténographique de Seine et Marne.

En 1882, il publie chez un libraire-éditeur à Coulommiers  La Brie d'Autrefois qui aura un immense succès.

Souffrant de plus en plus, il continue malgré tout et fait ériger  un monument à la mémoire du peintre  paysagiste  Amédée Servin, fondateur de la colonie artistique  de Villiers sur Morin, qui illustrera les récits de sonouvrage. Puis . s'occupe d'un projet sur le chemin de fer local et fait éditer une brochure à ce sujet en 1887. Quelques mois avant sa mort,, en 1888, à l'âge de quarante-quatre ans il envoie l'ébauche d'un deuxième tome sur la Brie d'Autrefois avec son ami Georges Husson 

Il est nommé officier d'académie, et ses écrits seront récompensés par plusieurs médailles dont la médaille d'Honneur et les palmes Académiques.

En 1890, une stèle sera élevée à la mémoire de Jules Grenier dans le cimetière de Villiers :

"A Jules Grenier Officier d'académie 1844-1888

Sa famille, ses Amis"

Sur la plaque de sa tombe on peut lire : auteur de La Brie d'Autrefois Propagateur de la sténographie en seine et Marne  Jacques Maslé.

Georges Husson

 Disciple de Jules Grenier, est né à Crécy en 1857. Collaborateur à l'Almanach  de Seine et Marne avec Le Blondel puis avec Paul Brochard pour le Briard.   Pour gagner plus confortablement sa vie, il entre dans une maison de commerce où il en prendra la tête  pendant vingt ans.

Historien et  géographe, il se promène dans la Vallée du Grand Morin . Il laisse de nombreux potraits briards, des figures locales, une Histoire et une Géographie de  Couilly...

Mais son oeuvre principale reste "Contes et nouvelles de la Vallée du Morin"  publié dans les almanachs et la revue Brie et Gâtinais. Il nous laisera ausi un roman régionaliste qui se situe à Coulommiers 'Madeleine" qui raconte l'histoire d'un amour contrarié.

La campagne,  les habitants, le paysan ... tout est prétexte à écrire entre Meaux, Crécy et Coulommiers. pour ce talentueux photographe de l'âme Briarde qui a su décrire mieux que personne. les sentiments de la vie paysanne.

photo de Marc Demoulin - Crécy -

 

 

Ch. Halle
La Vallee du Grand Morin, 1924

 

 

 

 .

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #Villiers sur Morin entre littérature et peinture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fr@n6 le briard papoteur 12/06/2006 17:44

une vie tout autre où les gens voisins se rencontraient, c'était un temps autre temps. Aujourd'hui hélas le conte ne se dit que rarement et pourtant le chant de la voix vivant par son intonation l'aventure combien cela est agréable !!!

Marie de Mazan 12/06/2006 20:45

On va s'unir et relancer le plaisir de chanter, de danser, et de faire des veillées.
Amitiés - Marie