André Bay

Publié le 25 Avril 2006

 André Bay

André Bay, ancien institueur  a récolté au fil des années ces petites comptines et pris par le plaisir de cette poésie a demandé à ses amis poètes d'en créer de nouvelles. Véritable trésor de notre enfance, il fallait engranger ce beau recueil qui a pu sortir en 1986 chez Christian de Bartillat édieur aux Presse du Village à Etrepilly. cette année là, j'ai rencontré André Bay, au Salon du Livre qui m'a fait passer une après-midi délicieuse me racontant avec pasion l'histoire des comptines :

"La comptine est volontiers automatique, elle puise ses mots dans une boîte magique, les enferme dans un godet, les secoue et les jette sur le tapis. Il en sort une souris verte, une poule sur un mur, un roi des paillons, des petits lapins, des petits oiseaux, un chat blanc, un perroquet, un loup, une vache... Tout ce bestiaire s'agite de la façon la plus bizarre. C'est un zoo en folie, un jardin des Plantes délirant. La vache n'a pas de pattes, le petit cochon est pendu au plafond, la grenouille file sa quenouille, l'écureuil mourra dimanche, une souris devient escargot, une autre fait de la dentelle ou du lait caillé, les araignées chantent le dimanche... Dans ce dévergondage entre comme une joyeuse ivresse.. a ce niveau l'absurde, n'est certes pas tragique ! Il s'intègre au mystère. Il défie le bon sens comme pour se concilier  les dieux, il devient mot de passe, prophétie. Les rimes sont les griffes, les maillons d'un collier dont les mots  sont les perles, dont la forme légère et clinquante, plus ou moins de pacotille, plus ou moins étincelante, tire son prstige de la ronde qu'elle provoque, anime et disperse".  ( André Bay)

 

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #mes rencontres

Repost 0
Commenter cet article

Lyn SEVHANS 26/04/2006 13:08

Merci de ton commentaire sur mon blog. Vraiment très très sympa. Je t'en remercie. Je met donc ton site en référence sur le mien.
A bientôt