Les événements de Versailles en 1789 dans la campagne briarde à Liverdy en Brie

Publié le 17 Avril 2006

Et  notre campagne briarde, comment réagit-elle aux événements de Versailles ?

difficile à dire...

Marie-Claire Rimbaud dans Roissy en Brie à travers la Révolution constate : " A ucune trace dans le registre de Roissy". A Liverdy et dans les villages voisins, aucune annotation particulière sur cette journée historique.

Mais il semble que dans beaucoup de petits villages comme l'écrit  Marc Bouloiseau (la république Jacobine) qu'"au temps du cheval, du chariot et de la diligence, la france rurale répercuta lentement les échos parisiens".

Par contre le 31 juillet de cette même année, la population de Liverdy s'affole : dans plusieurs endroits, on vole les récoltes. Nombreuses plaintes seront adressées au compte de Beaurepaire, seigneur de Liverdy.

pour prévenir ces larcins, il créé une milice bourgeoise composée de 70 hommes formant 7 compagnies, à la tête de chacune d'elles,  il y a un sergent,.M. de Beaurepaire en est le commandant en chef.

dans la nuit du 4 août, abolition  des privilèges féodaux.

Là encore, aucune trace et aucunincident n'est signalé dans le registre de Liverdy.

Mais continuons...

26 août 1789, l'Assemblée constituante vote "la déclaration des droits de l'homme et du citoyen".

"La loi doit être la même pour tous.

Les taxes doivent être également départies entre tous les citoyens proportionnellement  à leurs bien".

Louis XVI ne peut faire autrement que de reconnaître la "déclaration des Droits de l'Homme". mais il conspire avec d'autres monarques pour que leurs armées viennent rétablir l'ordre souverain en france...

le 5 octobre 1789, l'exaspération est à son comble par le manque de ravitaillement. Des femmes, des ouvriers, marchent sur Versailles.

Le 6 octobre, Louis XVI et sa famille arrivent à Paris.

"Leur majesté et la famille royale entrèrent dans  dans Paris vers les 7 heures du soir, et ils furent aussitôt conduits  à l'Hôtel de Ville à travers les flots et les cris d'une populace en délire qui attendait  sa proie depuis depuis plusieurs heures"... ( Rivarol, journal politique national)

Aucune trace dans les archives de Liverdy, aucune répercussion dans la vie coutrante de ce village sur ces événements...

13 décembre 1789, sur la demande de M. de Beaurepaire, seigneur de Liverdy, l'assemblée se réunit en la maison des petites écoles et décide la construction d'un grand chemin de Livedy à Tournan.La paroisse donne 600 livres et le seigneur de Liverdy fait une offre dont il se réserve de dire le montant à M. l'abbé de Champigny et à MM. du bureau intermédiaire de Rozoy.

En cette même année à Liverdy, on note l'achat d'une armoire-bibliothèque dans les archives de la commune...

Rédigé par Marie de Mazan

Publié dans #châteaux

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article