L'arrivée à Constantinople

Publié le 17 Avril 2008


Hugues de Vermandois arrive le premier à Constantinople. Il sera reçu  avec quelques membres de son armée par Alexis Comnène  qui  lui offre de luxueux cadeaux. Mais méfiant, Alexis Comnène demande de prêter serment d'allégeance pour tout territoire conquis en Orient.
Godefroy de Bouillon, lui est sur place à partir de mars 1097 En apprenant que Hugues de Vermandois  est limité dans ses actions, Godefroy ravage l'ouest d'Istanboul . Puis avec son frère Baudoin  de Boulogne , ne pouvant faire autrement, fera le serment  d'allégeance suite au manque de ravitaillement infligé.
Sans solution, Godefroy et ses vassaux  feront   la promesse d'aider à reconquérir  les terres perdues et d'accepter Alexis Comnène comme suzerain après la reconquête en terre sainte. En remerciement, une somme d'argent leur fut allouée et l'armée sera transportée de l'autre côté du Bosphore pour s'installer  dans un camp sur la route de Nicomédie

Raymond de Saint Gilles est sur place à Constantinople le 21 avril 1097. Lui, refusera de prêter serment. ne reconnaissant  que le Christ  comme son suzerain. Son a rmée traverse le Bosphore le 27 avril.

Robert de Normandie et Etienne de Blois sont dans la capitale  au début du mois de mai.Ils acceptent de prêter serment. Ils resteront un peu plus de deux semaines dans la capitale avant de s'engager vers l'Asie.

Bohémond de Tarente  veut bien prêter serment si on le désigne Grand Domestique de l'Orient, ce qui lui donnerait le commandement des forces impériales en Asie Mineure. Cette demande sera refusée par l'empereur de Constantinople.

Alexis Comnène ayant un doute sérieux sur l' engagement  du serment  fait par l'ensemble des chefs des armées,décide d'assurer  le ravitaillement  et la protection des hommes en ajoutant une troupe  byzantine conduite par  Tatikios. (à suivre)


Repost 0
Commenter cet article