Être juif en 1096 - 1 -

Publié le 25 Mars 2008

Au cours du 1er millénaire, des colonies juives s'installent vers le nord.  Toute la région rhénane à partir du 1er siècle voit une installation de ce peuple vers l'est et particulièrement les pays slaves. Le langage, les écrits et la culture hébraïque cimentent une large communication entre les savants , les diférentes communautés quif arisent la liaison entre les marchands  et le grand commerce à travers la mer.
Les colonies juives rhénanes du début de l'An Mil  sont déjà désignées suivant le mot hébreu  " Ashkenaz" qui se spécifie naturellement à l'Allemagne.
Par contre au nord de la Loire, la communauté juive  a sa propre autorité rabbinique avec son représentant  champenois Rashi de Troyes ( 1040-1105)

Certains juifs demandent le baptème alors que des chrétiens se convertissent au judaîsme.  Mais pour revenir à la communauté rhénanes, ils relèvent directement de l'empereur et même souvent de l'évêque de la ville. A Mayence, c'est l'évêque qui installe en 1084, cette colonie juive quid eviendra le centre du judaîsme rhénan.

Tout le monde vit en bonne intelligence qui se traduit par une stabilité et un large essor des activités.

Mais en 1096, lors du départ de Pierre l'Ermite et de Gauthier sans Avoir pour la première croisade, ces bandes de croisés inorganisés massacrent en chemin de nombreux juifs, les rendant coupables  du péril qu'encourrait le tombeau du Christ.

Des récits juifs sur cette épopée de 1096 ont été conservés.  Celui qui a retenu le plus d'attention fut celui écrit  par le poète Rabbi Eliezer bar Nathan sur  les communautés martyres.  Il  a été un grand voyageur en pays slave  prenant des notes qui seront  reliés en quatre manuscrits .

Ce sont les les Juifs de France qui ayant subi les premières représaillent vont prévenir les communautés rhénanes.  Aussitôt après avoir priés, ils cherchent protection auprès des évêques. Mais , c'es trop tard, une vagues féferlante se dirige vers Spire, Mayence, Cologne, Xanten, Mehr, Trèves et même à Metz. Puis ce sera Rastibonne et Prague.

Dans l'ensemble les évêques vont assurer le mieux possible la protection mais on notera quand même que l'évêque de Mayence demandera une grose somme d'argent en échange de leur porter secours. mais au contraire l'évêque de Spire sera plein de sollicitude et de compassion pour les rescapés de Mayence. ( à suivre)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article