Fernand Gregh

Publié le 18 Octobre 2007


4gregh.jpg
(1873-1960)


Fernand Gregh avait une maison à Thomery, à By exactement. Son voisin  le plus proche était Pierre Louys  au  hameau de Boulainvilliers.
Gregh écrira beaucoup sur ses  rencontres, qui deviendront des  souvenirs sur Degas, Forain, Anna de Noailles, Anatole  France, Heredia, Sarah Bernhardt et Mallarmé.

A sa table, Jaurès et Blum dîneront un soir ensemble. Et,  après la guerre ce sera Mendès-France, Louis Joxe et Michel Debré...

C'est Fernand Gregh qui  veillera  toute la nuit sur la dépouille de Marcel Proust

Dans cette maison de By  qui s'appelait Bois-Billaud., les artistes se succédaient . La maison était toutjours ouverte  quelque soit l"heure,  pour parler, chanter, jouer du paino.  Viendront à ces soirées, Edgar et Lucie Faure, Maurice Martin du Gard,  Maurice Genevoix,  André Labarthe, Mme Simone  qui était l'amie préférée d'Harlette Gregh, elle aussi poétesse . Elles faisaient parties toutes les deux du jury  du prix Fémina.

Les Gregh avaient deux enfants : Didier qui deviendra inspecteur des finances, directeur du Budget et Geneviève qui deviendra l'épouse de Maurice Druon .

Voici la description de By par Fernand  Gregh :

" By est un village qui constitue un écart de thomery sur la lisière même de la forêt de Fontainebleau. Rosa Bonheur  y avait taillé dans les bois communaux , derrière  un tout petit château  du XVIIIe, un assez vaste parc qui confondait ses grands arbres avec ceux de la forêt... Des amis s'installèrent autour  d'elle, formant un petit phalanstère d'artistes  dans des maisons voisines . l'un d'eux, le peintre Bourdon , fit construire en 1873 une assez vaste demeure coiffée d'un immense atelier. C'est cette maison qui est devenue la nôtre. Elle a exactement le même âge que moi, mais elle durera plus longtemps. A l'intérieur, des murs si épais qu'on a pu y creuser des armoires. Les parquets de chêne et les serrureries soignés disant l'époque de prospérité où ils furent posés. Le jardin donne dans la forêt. En faisant cinquante mètres, on est sous les grands arbres plein de ce bonheur étrange et, je crois, natal, qu'on éprouve dans les bois".



Repost 0
Commenter cet article

Atan SCION 01/11/2007 09:39

Horreur! La photo en page d'accueil n'est pas Maupassant mais Anatole FRANCE et puis Maupassant n'est pas de la Brie mais de Normandie. Merci de rectifier cet grave erreur presque impardonnable !!!!!

Impardonnable, vous avez-dit ? 01/11/2007 18:35

Cher Monsieur,Vous avez pu remarquer que la photo est bien d' Anatole France, d'ailleurs j'ai mis sa signature, le texte est bien d'Anatole France également. Juste que je me suis trompée dans l'entête... Est-ce si horrible que vous voulez bien le faire croire ? Ne pouviez-vous pas marquer : "pouvez-vous rectifier et marquer Anatole France au lieu de Maupassant, juste ceci à corriger car le reste est bon ?D'autre part, merci pour la Normandie.... excusezzzzz-moi je le savais !Quand je mets écrivains de la Brie en rubrique, ce sont des textes sur la Brie ou Seine et Marne, mais les auteurs ne sont pas forcément briards, ils peuvent être de passages et écrire de belles pages sur la Brie...Bien à vousMdeM.P.S. je laisse l'erreur quelques jours pour que l'on se rende compte de votre sympathique remarque. Il faut aller sur Vaux le Vicomte  et lire le texte concernant Anatole france

Le Petit Randonneur 23/10/2007 13:57

Un rapide passage pour te souhaiter un excellent après midi.Gros bisous@lain

Christian 19/10/2007 14:00

Bonjour Marie,Un auteur que je ne connaissais pas ! Superbe biographie !Bises en te souhaitant un bon week-end,Christian