Jacques Amyot

Publié le 18 Octobre 2007

Jacques Amyot  est né à Melun  le 30 octobre 1513  près de la place saint Aspais, de Nicolas et  Marie Lamour. Il est baptisé dans l'église saint Aspais. Issu d'un milieu modeste , son père est probablement marchand mégissier. IL transforme les peaux de boucherie en cuir qui ensuite sont dirigées vers diverses  indiustries. Il fabriquait et vendait aussi  pour son compte des bourses. 
Au début du XVIe siècle la ville de Melun comptait plus de 4000 âmes, c'est dire si la ville était florissante et bénéficiait des avantages en étant si près de Paris.
L'église saint Aspais fur entièrement reconstruite en tre 1468 et 1560

Jacques Amyot quitta Melun  en 1530 pour s'inscrire à l'Universite de Paris. En 1532, il en devint maître ès art.
Il est précepteur en 1534, ce qui le   rapproche ainsi de la cour.
C'est cette même l'année qu'il  traduisuit  en français les textes grecs.
François 1er pour l'encourager à poursuivre ses travaux  sur  les "Vies parallèles " de Plutarque le nomme le 18 mars 1547 abbé de Bellozane, ce qui lui assure une indépendance financière plus que confortable.
Après un voyage en Italie, il devient précepteur des futurs Charles IX et Henri III..
En 1560, il est grand aumonier de France et conseiller d'état..
En 1570, il est  évêque d'Auxerre. Bien qu'il fut d'un grand dévouement pendant sa charge, sa fin de vie fut tragique, confronté à des dissensions religieuses avec ses adminsitrés. Complétement ruiné, il garda néanmoins sa rente de cour. et ne négligea jamais sa famille.  Il meurt à Auxerre, le 6 février 1593

A ce jour, on lit encore Plutarque dans la traduction de jacques Amyot..

En 1985, la ville de Melun célèbrait le centenaire du collège et du lycée jacques Amyot en réunissant en un colloque international vingt-deux  universitaires français et étrangers à Melun sous le titre "Fortunes de Jacques Amyot".



Les Presses du Village en 1999, publient   l'ouvrage de l'historien  André Laurent  "Jacques Amyot" 




Repost 0
Commenter cet article